Avant Vercingétorix : Indutiomaros comme chef

GG06Au printemps 53 avant notre ère, le gaulois Indutiomaros profitera que Jules César et ses légions soient de retour, fatigués, de Bretagne, pour mener une vaste rébellion en Gaule. Trois légions romaines sont défaites.

Tué, Indutiomaros sera finalement le tremplin définitif pour Vercingétorix, qui reprit le flambeau dès 52 avant notre ère.

De 52 à 49 avant notre ère, la Gaule sera le théâtre de guerres très brutales entre Romains et Gaulois. La parenthèse Vercingétorix agira en une véritable comète durant l’année 52. Jules César ne sera véritablement victorieux des Gaules qu’en 49 avant notre ère.

 

La Tombe de Lavau

Anse-chaudron-decouvert-Lavau-decoree-tete-dieu-Acheloos_0_730_400A Lavau (Aube), sur la ZAC de Moutot, a été retrouvée la tombe gauloise la mieux conservée de France. Recouverte d’un tumulus d’une quarantaine de mètre de diamètre, cette « sépulture à char » a été présentée pour la première fois au public le 4 mars 2015 !

Elle daterait d’environ 450 av. J.-C. La fouille de cette tombe permet de mieux comprendre la période historique des princes du premier âge du fer en Europe occidentale.

Le mobilier et les bijoux, soulignent l’influence culturelle du monde méditerranéen sur les élites celtes. Au sein de cette tombe, la chambre princière mesure 14 mètres carrés.

Les sacrifices gaulois

Ceux [les sacrifices celtiques] qui apaisent par un sang affreux le cruel Teutatès et l’horrible Esus aux autels sauvages et Taranis, autel non moins cruel que celui de la Diane scythique. Le poète Lucain (Phar., I, 444-446)

Représentation du Dieu Toutatis/Teutatès
Représentation du Dieu Toutatis/Teutatès

Les peuples de l’antique Gaule pratiquaient plusieurs types de sacrifices :

  • les victimes destinées à Taranis étaient immolées par le feu,
  • celles destinées à Teutatès étaient noyées dans une cuve,
  • celles destinées à Esus étaient suspendues à un arbre et écorchées.

A noter que plusieurs autres sacrifices, à vocation augurale, existaient :

  • chercher des présages dans les convulsions d’un homme, qu’on frappait dans le dos d’un coup d’épée.

La pratique de l’holocauste

L’holocauste se pratiquait sur des victimes tuées à coups de flèches, ou crucifiées dans les temples.

Les victimes majeures, en nombre, demeuraient les animaux et les denrées agricoles.

Tout sacrifice gaulois était assisté, régi, surveillé, dirigé par un druide.

Toute la vérité historique, archéologique et scientifique sur la Guerre des Gaules