Après leur défaite à Gergovie, 40 000 Romains meurent dans une embuscade !

cavalerie-romaineEn 52 avant notre ère, sur un terrain vallonné avec des petites vallées encaissées, mais avec quelques plateaux, en prés ou en landes, assez bien orientés, qui permettaient aux corps de cavalerie gaulois d’attaquer sur ses flancs la colonne romaine dans de bonnes conditions, Vercingétorix envoie toute sa cavalerie. Il avait vaincu César à Gergovie, il voulait en finir.

Vercingétorix déploya son infanterie derrière le Serein, et lui-même se tenait devant les remparts de la ville gauloise perchée sur sa hauteur en forme de promontoire avancé (l’actuelle Noyers-sur-Serein, Bourgogne). Vercingétorix aurait donné comme mission de s’en prendre aux chariots de bagages et de se replier avant que les Romains se ressaisissent.

Sa cavalerie, divisée en trois corps fera mouvement pour barrer le chemin aux unités romaines qui marchaient en tête et la prendre en étau, en refermant deux portes latérales.

L’échec romain est conséquent : 40 000 légionnaires romains sont piégés et passés au fil de l’épée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *