Les sacrifices gaulois

Ceux [les sacrifices celtiques] qui apaisent par un sang affreux le cruel Teutatès et l’horrible Esus aux autels sauvages et Taranis, autel non moins cruel que celui de la Diane scythique. Le poète Lucain (Phar., I, 444-446)

Représentation du Dieu Toutatis/Teutatès
Représentation du Dieu Toutatis/Teutatès

Les peuples de l’antique Gaule pratiquaient plusieurs types de sacrifices :

  • les victimes destinées à Taranis étaient immolées par le feu,
  • celles destinées à Teutatès étaient noyées dans une cuve,
  • celles destinées à Esus étaient suspendues à un arbre et écorchées.

A noter que plusieurs autres sacrifices, à vocation augurale, existaient :

  • chercher des présages dans les convulsions d’un homme, qu’on frappait dans le dos d’un coup d’épée.

La pratique de l’holocauste

L’holocauste se pratiquait sur des victimes tuées à coups de flèches, ou crucifiées dans les temples.

Les victimes majeures, en nombre, demeuraient les animaux et les denrées agricoles.

Tout sacrifice gaulois était assisté, régi, surveillé, dirigé par un druide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *