Archives pour l'étiquette bourges

Les massacres de Cénabum et Avaricum

Les civils ont subi des pertes et dommages considérables durant la campagne militaire menée par Jules César en Gaule, de 58 à 51 avant J.-C. Huit longues années de conquête ! Et plus encore, quand on sait que la Gaule ne sera pacifiée qu’aux environs des années 10 avant J.-C.

Dans Bellum Gallicum, César mentionne avec parcimonie ce qu’il considérait comme des pratiques de guerre habituelles. En réalité il s’agissait bien d’exactions contre les civils. On peut remarquer cinq types d’exactions :

  • les violences ordinaires commises sur des « vaincus », selon la pratique romaine de la guerre

  • les mises en servitude

  • les prises d’otage

  • les vols et pillages

  • les massacres (meurtres de masse)

Lors de la prise d’Avaricum (Bourges), en 52 avant J.-C., les légionnaires romains se livrent à un véritable massacre. Extrait :

Personne ne pensa au butin ; excités par le souvenir du carnage de Cénabum [Orléans] et par les fatigues du siège, ils n’épargnèrent ni les vieillards, ni les femmes, ni les enfants. Bref, d’un ensemble d’environ quarante mille hommes, à peine huit cents, qui s’enfuirent hors de la ville aux premiers cris, arrivèrent sains et saufs auprès de Vercingétorix

César, livre VII, 27

Dumnorix l’Eduen : avide de pouvoir

De nombreuses monnaies éduennes, d'argent, ont été retrouvées par l'archéologie dans le "pays" du Mont-Beuvray, elles comportaient pour certaines la mention "DUMNORIX"
De nombreuses monnaies éduennes, d’argent, ont été retrouvées par l’archéologie dans le « pays » du Mont-Beuvray, elles comportaient pour certaines la mention « DUMNORIX »

Dumnorix était un notable éduen, frère de Diviciacos, gendre du chef helvète Orgétorix. Avide de pouvoir, Dumnorix était en concurrence permanente avec son frère pour l’octroi chaque année du titre de vergobret des Eduens (chef politique).

Il crée un vaste réseau d’alliances

Dumnorix aurait cherché à établir un vaste réseau d’alliances : il avait marié sa mère à un notable des Bituriges (pays de Bourges) ; sa soeur à un personnage important d’une autre cité de Gaule.

Il avait assumé, peu avant 58 avant J.-C., la magistrature suprême de vergobret, et avait, à cette date, déjà obtenu pour plusieurs années consécutives la ferme des douanes et des impôts prélevés chez les Eduens.

Continuer la lecture de Dumnorix l’Eduen : avide de pouvoir