Archives pour l'étiquette bretagne

Vercingétorix, vu par Strabon

StrabonDans le livre IV de sa Géographie, Strabon (Ier siècle av J.-C./Ier siècle apr. J.-C.) décrit la Gaule, la Bretagne et les Alpes. Il y consacre une notice aux Arvernes. En voici un extrait :

La puissance qui était auparavant celle des Arvernoi est amplement attestée par le fait qu’ils ont souvent réuni pour faire la guerre aux Romains tantôt 200 000 hommes mais plus d’une fois le double ! En effet, c’est avec de telles forces (400 000) qu’ils ont affronté le divin César avec Vercingétorix, et précédemment ils avaient été 200 000 contre Maximus Aemilianus et le même nombre contre Domitius Ahenobarbus. Or donc, contre César, c’est autour de Gergovia que se déroulèrent les combats (c’était la patrie de Vercingétorix), ainsi qu’autour d’Alésia, une ville des Mandubioi (peuple limitrophe des Arvernoi) elle aussi située sur une hauteur escarpée, entourée de montagnes et par deux fleuves -c’est également là que le commandant en chef [Vecingétorix] fut capturé et que, du coup, la guerre prit fin.

Strabon, Géographie, livre IV, 2, 3.

Dumnorix l’Eduen : avide de pouvoir

De nombreuses monnaies éduennes, d'argent, ont été retrouvées par l'archéologie dans le "pays" du Mont-Beuvray, elles comportaient pour certaines la mention "DUMNORIX"
De nombreuses monnaies éduennes, d’argent, ont été retrouvées par l’archéologie dans le « pays » du Mont-Beuvray, elles comportaient pour certaines la mention « DUMNORIX »

Dumnorix était un notable éduen, frère de Diviciacos, gendre du chef helvète Orgétorix. Avide de pouvoir, Dumnorix était en concurrence permanente avec son frère pour l’octroi chaque année du titre de vergobret des Eduens (chef politique).

Il crée un vaste réseau d’alliances

Dumnorix aurait cherché à établir un vaste réseau d’alliances : il avait marié sa mère à un notable des Bituriges (pays de Bourges) ; sa soeur à un personnage important d’une autre cité de Gaule.

Il avait assumé, peu avant 58 avant J.-C., la magistrature suprême de vergobret, et avait, à cette date, déjà obtenu pour plusieurs années consécutives la ferme des douanes et des impôts prélevés chez les Eduens.

Continuer la lecture de Dumnorix l’Eduen : avide de pouvoir