Archives pour l'étiquette heros

Zoom sur le livre « Vercingétorix », de Paul M.Martin

martin-vercingetorixVercingétorix n’a pas été le grand rassembleur des Gaulois, mais « un piètre politique ». Voilà la thèse soutenue par Paul M.Martin, dans Vercingétorix (2001, éditions Perrin). En revanche, malgré sa défaite à Alésia, il a été « un grand stratège, digne de l’adversaire qu’il affrontait » (selon les propos de Paul M.Martin). Cet ouvrage tente de circonscrire par touches successives un personnage qui, faute de documents gaulois, a été largement façonné par son adversaire dans« La Guerre des Gaules » (livre de Jules César). Vercingétorix est à quelques nuances près l’homme d’un seul livre, celui de Jules César, et celui d’un seul peuple, le peuple français. » Or, les Français ont fait de Vercingétorix un grand mythe national. Pour magnifier sa propre victoire, César grandit son adversaire. Pour justifier la conquête, il perpétue le souvenir de ces terribles barbares qui traumatisent les Romains depuis le sac de Rome, trois siècles plus tôt. Pour atteindre son objectif géopolitique (créer une zone romanisée au nord de la Narbonnaise, afin de contenir des Germains de plus en plus turbulents ) Jules César doit, dans le même temps, présenter les Gaulois comme des populations « assimilables dans l’empire ». « La Guerre des Gaules » est donc à manier avec prudence.

Continuer la lecture de Zoom sur le livre « Vercingétorix », de Paul M.Martin

La reddition de Vercingétorix vue par le peintre Lionel Royer, entre le romanesque et l’erreur historique

Lionel Royer réalisa en 1899, un tableau devenu célèbre, représentant la reddition, à Alésia, de Vercingétorix. Cependant, ce tableau fantasme complètement la réalité historique, en se basant sur les deux seules sources écrites antiques ayant décrit cette reddition de l’année 52 avant J.-C. Premier élément qui pose question : Alésia paraît en flammes dans le fond du tableau (cela n’a jamais été mentionné par aucune source latine, encore moins par César). La suite est plus surprenante encore…

Analyse en images…

lionel-royer-1
Qui est le véritable héros dans ce tableau ? Les regards désignent Vercingétorix !

Continuer la lecture de La reddition de Vercingétorix vue par le peintre Lionel Royer, entre le romanesque et l’erreur historique

Le mythe de Vercingétorix aux XIX et XX ème siècles et sa récupération politique

Vercingétorix jette ses armes aux pieds de César. Huile sur toile (321cm / 482cm) de Lionel Royer, 1899, Musée Crozatier, Le Puy en Velay.
Vercingétorix jette ses armes aux pieds de César.
Huile sur toile (321cm / 482cm) de Lionel Royer, 1899, Musée Crozatier, Le Puy en Velay.

Les Gaulois ont servi dès le XIX ème siècle à exalter la France. Napoléon III, passionné par les Gaulois, fit placer sur le site d’Alésia une immense statue d’un Vercingétorix moustachu et il inaugura deux ans plus tard le musée des Antiquités. Parallèlement, tableaux, sculptures, poèmes, opéras, s’inspiraient déjà du héros gaulois, avec quelques libertés artistiques.

Vercingétorix en 1870

En 1870, la capitulation de Sedan face aux Prusses, le siège de Metz, furent vécus par certains auteurs comme la réédition de la défaite d’Alésia : Vercingétorix incarnait dorénavant l’unité nationale, celui qui s’était sacrifié pour sa patrie, tandis que Jules César était réincarné en Bismarck.

Continuer la lecture de Le mythe de Vercingétorix aux XIX et XX ème siècles et sa récupération politique